retrouvez des éléments de commentaires et de bref compte rendu sur twitter # Rastere 2015

Le thème de cette journée RASTERE 2015 : Comment le numérique change-il le métier d’animateurs et de médiateurs dans sa relation avec le public ?

Le numérique à travers internet et l’ensemble des outils de communication a changé radicalement notre accès à l’information. L’expansion du numérique transforme profondément l’univers culturel et les conditions mêmes de la transmission, de la gestion et de la production du savoir. L’évolution très rapide s’étend à de nombreux domaines de notre quotidien. Des applications apparaissent quotidiennement, censées nous faciliter la vie, nous faire gagner du temps, soulager notre mémoire…

Les enfants sont devant les écrans, nous sommes devant les écrans. Sur l’hypothèse que ces outils sont plébiscités par le public et particulièrement les jeunes générations, en fait-on un objet de réflexion professionnelle ?

Dans les domaines de l’éducation aux sciences et à l’environnement, est-ce que le cœur du métier des animateurs et médiateurs change dans la relation au public, dans les supports choisis, dans les activités pratiquées, dans la conception de la transmission ?

Est-ce que les outils éducatifs créés par les structures se transforment (serious game, processus collaboratifs avec le web, fablab, écrans tangibles, monde virtuel, blogs et réseaux sociaux) ? Pour toucher les publics doit-on aller là où ils se trouveraient sur Twitter, Facebook, youtube, Filkr,…, dans des agora virtuelles ? Est-ce que cela génère des innovations dans les modes de médiation et d’animation ? Les possibilités d’échanges asynchrones offrent-elles de nouvelles potentialités éducatives ?

Est-ce que les tâches de conception de supports innovants empiètent sur le temps dévolu au face-à-face avec le public avec des délégations de la fonction pédagogique à ceux qui conçoivent logiciels, outils de simulations interactives, plateformes pour apprendre à programmer, animation de wiki dédiés, création de films et vidéos, robots, expositions virtuelles ?

Quels en sont les effets en termes d’accès au savoir et de compréhension du monde ? En quoi cela change-t-il nos rapports à la nature, à l’environnement, au monde concret ?  Comment le projet éducatif est il impacté par l’outil technologique ? Qu’est-ce qui se passe quand on passe du monde du papier au monde des écrans : s’agit-il seulement d’une évolution des supports de mémoire ou d’un changement profond des conditions cognitives et culturelles dont nous ne mesurerions pas encore les effets ?

Innover, s’adapter, résister, répondre, s’impliquer de manière critique et créatrice, analyser les stratégies d’attraction, d’addictivité, les promesses tenues et non tenues : comment chacun se situe-t-il et quels sont les options, les dilemmes, les questions des professionnels ?

La journée de rencontre mobilisant des animateurs et médiateurs vise à contribuer à l’état des lieux des pratiques expérimentées avec les publics et des questionnements des professionnels.

Journée gratuite mais inscription obligatoire – participation au déjeuner 12 €

Infos pratiques

c’est ici